REER ou CÉLI?

REER—Régime enregistré d’épargne retraite

Une cotisation à votre compte REER permet de réduire vos revenus imposables.  Vous pouvez donc récupérer une partie de l’impôt payé. 

Les revenus (intérêt, dividende, gains en capital) sur les produits d’épargne dans lesquels vous investissez dans votre REER s’accumulent à l’abri de l’impôt.

Les retraits de votre compte REER s’ajouteront à vos revenus et seront alors imposables en totalité.

Vous pouvez cotiser à votre REER jusqu’à 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente.

Si vous ne cotisez pas le montant auquel vous avez droit chaque année, vos droits de cotisations s’accumulent. 

Vous trouverez cette information sur votre avis de cotisation fédéral. 

Le compte REER doit être transféré dans un compte FEER à l’âge de 71 ans, et des retraits minimums sont exigés chaque année par la suite.

Les montants retirés des REER / FEER  peuvent impacter les différents programmes gouvernementaux auquels vous avez droit, par exemple si vous recevez le surplus de revenu garanti et la pension de sécurité de vieillesse.

 

CÉLI—Compte d’épargne libre d’impôt

La contribution à votre compte CÉLI ne réduit pas votre revenu imposable. Par contre, les revenus  sur vos placements  s’accumulent à l’abri de l’impôt.

Lorsque vous retirez de votre CÉLI , le montant retiré n’est pas imposable et ce montant s’ajoute à vos droits de contribution de l’année suivante.

Les retraits n’impacteront pas votre montant de pension de sécurité de vieillesse ni votre surplus de revenue garanti si vous les recevez.

Les droits de contributions s’accumulent si vous ne cotisez pas chaque année votre maximum permis.

Vous trouverez cette information sur votre avis de cotisation fédéral.

 

Exemple

Vous pouvez cotiser 3600$ à votre REER de l’année (soit 18% x revenu de 20,000$)

Vous avez des droits accumulés de 30,000$. Vous pourriez donc cotiser 33,600$ à votre compte REER.

Vous avez payé 1774$ d’impôt à la source dans l’année.

Vous avez un montant de 10,000$ de disponible pour l’épargne cette année qui provient d’un héritage.

Que faire alors?  Voici une solutions possible:

Vous pouvez cotiser le 10,000$ disponible en totalité à vos REER.

Vous pouvez prendre une partie de la déduction de 10,000$ obtenu pour récupérer votre 1774$ d’impôt payé dans l’année et conserver la différence pour déduire les années futures.

Ainsi les revenus de placement seront à l’abri de l’impôt dès maintenant. Vous pourriez également réinvestir le retour d’impôt de 1774$ dans votre compte REER puisque vous avez encore des droits de disponible.

 

Vous prévoyez faire un retrait de 10,000$ de votre compte CÉLI pour des rénovations prévues en septembre cette année.

Vous retirez donc 10,000$ en septembre.

Le montant de 10,000$ s’ajoutera à vos droits CÉLI en janvier prochain. Peu importe si vous avez cotisez le maximum à votre CÉLI chaque année. Tous vos retraits génèreront un montant additionnel à vos droits au mois de janvier suivant.

Le retrait de 10,000$ ne s’ajoute pas à vos revenus de l’année, vous n’aurez aucun impôt à payer sur ce montant.