Parler d’argent avec ses enfants

Chaque parent a reçu sa propre éducation financière qui ont définit ses valeurs. Vous avez aujourd’hui une relation avec l’argent qui est bien à vous. Elle se reflète dans votre manière de gagner de l’argent, de le dépenser ou de l’épargner.  Si vous êtes en couple, vous n’avez possiblement pas la même relation avec l’argent. Lorsqu’il est question de participer à l’éducation financière de votre enfant, il n’y a pas de manuel. Il faut respecter ses valeurs. Voici quelques trucs pour y arriver.

3 – 4 ans
Les enfants absorbent beaucoup d’information et ils aiment imiter les adultes. À cet âge, un enfant qui joue à faire l’épicerie ou aller au magasin apprend qu’il doit échanger de l’argent pour obtenir des biens. Pour jouer, bricolez des billets de banque. Trouvez des objets à échanger à la caisse contre des aliments ou des jouets. L’enfant comprendra la nécessité d’avoir de l’argent pour obtenir un bien en échange. Laissez votre imagination créer un jeu amusant !

5-6 ans
Lorsqu’un enfant comprend qu’il y a un lien entre l’argent et le travail, il peut comprendre que l’argent achète tout. Et pourtant ! Apprendre à son enfant l’importance de faire de choix devient la priorité. Offrez un choix à votre enfant. Est-ce qu’il préfère un jouet ou l’autre ? Est-ce qu’il préfère un jouet ou 5 dollars qu’il déposera lui-même dans sa tirelire ? Est-ce qu’il préfère un jouet ou sa collation préférée cet après-midi ? Respectez vos valeurs et gardez en tête les valeurs que vous souhaitez transmettre à vos enfants.

7-8 ans
La caisse scolaire est une belle occasion de parler d’épargne et d’objectifs. Ouvrir un compte dans une institution financière permet à l’enfant de se familiariser d’une autre manière à l’argent et son fonctionnement. En voyant le solde de son compte augmenter ou diminuer, l’enfant comprend que ses choix ont un impact sur l’argent qu’il possède. En tant que parent, déterminez s’il est dans vos valeurs de donner de l’argent de poche à votre enfant ou de rémunérer certaines tâches particulières. Établissez-en les conditions ou expliquez les raisons pour lesquelles vous ne le faites pas. Vous lui transmettez ainsi vos valeurs.

9-12 ans
Vous pouvez encouragez vos enfants à se rendre à l’épicerie avec vous. C’est une occasion de leur apprendre le coût des aliments, à faire des choix, à comparer des produits, à identifier les rabais et exercer son esprit critique. Un enfant qui est présent à l’épicerie peut aussi améliorer sa capacité aux calculs mentaux et différencier ce qui est cher de ce qui est abordable. Nous proposons l’épicerie, mais tout commerce fera l’affaire. Une friperie, peut-être ?

 

12-15 ans
Les enfants sont influencés par les biens que possèdent les autres : un vêtement de marque, une montre intelligente, un téléphone, un vélo, une console de jeu. En tant que parent, vos valeurs guident les discussions avec votre enfant. Questionnez-vous : « Est-il acceptable que mon enfant se procure tel bien ? ». « Est-ce que je souhaite lui acheter moi-même ou qu’il le paie en totalité ou en partie avec ses économies ? ». Vous êtes le parent. La décision vous revient. Vous savez ce qui pour vous est acceptable de ce qui ne l’est pas. Si vous êtes en couple, ayez une discussion ouverte sur le sujet et trouvez un compromis si nécessaire.

16 ans-17 ans
Si ce n’est pas déjà fait, votre enfant travaillera tôt ou tard. Il y a tant à apprendre lorsqu’on commence à travailler. On pourrait parler de savoir lire un relevé de paie, utiliser un compte dans une institution financière, connaître ses droits et bien d’autres sujets. Si vous payez son compte de cellulaire, jugeriez-vous approprié d’avoir une discussion avec lui et de négocier le paiement de la facture pour un service dont il profite et dont il deviendrait responsable ?

Lorsqu’il est question de participer à l’éducation financière de votre enfant, il n’y a pas de manuel. Il faut respecter ses valeurs. Voici quelques trucs pour y arriver.

Avez-vous pensé au partage des dépenses communes ? D’ici quelques années, votre enfant pourrait vouloir partir en appartement. Vous connaissez le coût de la vie. Pourquoi ne pas lui s’asseoir avec lui et lui montrer la facture mensuelle pour le service Internet ? Vous aimeriez sûrement qu’il contribue financièrement à une partie de la facture à un service dont il profite depuis déjà plusieurs années. Et s’il a choisi de travailler à temps plein, de quelle manière votre enfant contribue-t-il au paiement du loyer et de la facture d’électricité ? En demandant un montant d’argent à votre enfant, vous l’habituez à la responsabilité d’avoir des dépenses fixes, des obligations financières récurrentes chaque mois ou à chaque paie.

Les bases de l’éducation financière existent, mais elles doivent être adaptées à votre famille, à votre situation financière, à votre compréhension du sujet et plus particulièrement à votre enfant. Ouvrez la discussion. Vous apprendrez sur votre enfant et sur vous-mêmes.