Nos émotions face aux dettes

Savoir que vous avez des dettes, c’est une chose. Recevoir un avis de non-paiement, un avis de retard, un avis d’interruption, un avis de réclamation ou un avis final, ça peut vous provoquer un serrement à la gorge, un cocktail d’émotions assez fortes. Voici une façon parmi tant d’autres de passer à travers.

 

Reconnaître l’émotion

Si vous recevez une telle lettre, prenez conscience de l’émotion que vous ressentez. De la colère ? De la peur ? Vous sentez-vous impuissant ? Nous réagissons tous différemment à une situation difficile. Une bonne gestion des émotions est un facteur important dans vos décisions. Alors si devez une lettre qui vous demande de rembourser une dette et que vous êtes émotif ou réactif à cette annonce, prenez du recul.

 

Prendre du recul

On ne prend jamais les meilleures décisions sur le coup de l’émotion. Vaut mieux prendre quelques heures, sinon quelques jours pour voir les choses plus calmement. Prenez du temps pour faire des choses qui vous calment et qui vous font du bien.  Aller marcher, écouter de la musique, regarder un film, jouer à jeu, lire un livre, travailler avec vos mains ou même appeler un ami.

 

Savoir pourquoi

Une fois la tête reposée et vos émotions stabilisées, demandez-vous pourquoi vous avez cette dette. Est-ce à cause d’un événement difficile qui s’est passé l’année dernière ? Est-ce une difficulté personnelle que vous avez à tenir un budget et le respecter ? Est-ce que c’est une mauvaise utilisation de votre argent ou de votre crédit ? Il y a tant de raisons qui peuvent nous amener vers les difficultés financières.  Comprendre les raisons de nos difficultés peut nous aider à prendre les actions et trouver les ressources nécessaires pour éviter que la situation ne se reproduise dans l’avenir.

 

Ce que vous pouvez faire

Maintenant, que ferez-vous ? Appeler le créancier ? Demander de l’aide à quelqu’un en qui vous avez confiance ? Faire appel à votre ACEF pour discuter de la situation et connaître les solutions possibles ? Demander l’aide d’un organisme pour régler une difficulté personnelle que vous avez et qui vous cause des soucis financiers ? Vous pourriez même écrire une liste de tout ce que vous avez en tête pour améliorer votre situation.

 

Se mettre en action

Que ce soit une dette au propriétaire, à la carte de crédit, au créancier automobile, sur le compte d’électricité, au gouvernement ou autre, vous mettre en action en téléphonant vous permettra d’obtenir les informations justes et éviter de tomber dans les scénarios catastrophes que vous pourriez imaginer. Négocier avec ses créanciers est une des bonnes solutions à envisager. Alors que vous pensiez que rien n’était possible, le créancier a peut-être une solution à vous proposer.

 

Exprimer sa situation calmement

Vous avez pris du recul, vous avez pensé à des solutions possibles et vous vous êtes demandé pourquoi vous êtes dans cette situation.  Servez-vous de cette information pour exprimer votre situation par téléphone, un jour où vous vous sentirez bien. Ne partez pas en vous imaginant le pire. Ils ont peut-être des solutions à vous proposer.  Et si ça ne fait pas de sens pour vous ou que vous avez un mauvais pressentiment, ce n’est pas le bon moment. Dites que vous vous rappellerez. Si en cours d’appel on vous manquait de respect, sachez dire avec calme que vous n’accepterez pas de discuter ainsi. Au besoin, demandez de parler à quelqu’un d’autre ou dites que vous vous rappellerez plus tard.

Demander de l’aide au besoin

Il est difficile de demander de l’aide lorsque nous faisons face à des difficultés financières. C’est parfois nécessaire. Faire un budget et son bilan financier permet de savoir si vous avez les moyens financiers de redresser la situation. Si vous vous sentez confus face à votre situation financière, il existe des solutions. Juste d’en parler à quelqu’un, c’est un pas dans la bonne direction.